L’EHPAD a remporté le 2ème prix du concours « lumières de mémoire » organisé par l’ARS d’Aquitaine

Par EHPAD Lou CaminOn parle de nous

Les résidents et l’équipe du Pôle d’Activités et de Soins Adaptés de l’établissement ont le plaisir de vous présenter l’oeuvre primée lors du concours «lumières de mémoire» organisé par l’Agence Régionale de Santé sur l’ensemble de la région Aquitaine en cette fin d’année 2013.

Cette toile qui a obtenu le second prix est une oeuvre collective où chacun a pu participer à hauteur de ses moyens. La réalisation s’est étalée sur plusieurs semaines. Le travail a d’abord consisté en des discussions autour des mots «Lumières» et «Mémoire». Au terme de chacun de ces échanges, les participants faisaient une synthèse des contenus. Dans un second temps, sur la base de ces synthèses, il fut proposé aux membres du P.A.S.A. de faire des liens entre ces deux mots, ces deux idées…

Finalement, les citations et les bons mots de chacun sur ces thèmes ont été recueillis par l’équipe P.A.S.A..

Concernant le sens de cette oeuvre, le fond noir s’est imposé au groupe comme une évocation de la perte de mémoire qui conduit au néant. Les citations sont toutes écrites en blanc pour évoquer la lumière mais aussi pour exprimer qu’au-delà des mots de chacun, l’idée est commune à tous: «sans mémoire l’Homme n’est plus grand chose». L’écriture manuscrite veut renforcer cette notion d’une convergence de vue au-delà de l’identité de chacun.

La mise en forme de cette toile notamment cette écriture, pour certain impossible, a été l’occasion de mobiliser les solidarités.

Les débats, suscités par cette invitation à créer sur le thème «Lumières de Mémoire», nous ont donné l’occasion de mettre en évidence toutes les compétences que chacun peut mobiliser pour peu que le cadre soit favorable à l’émergence de sa créativité. Au-delà de ces potentiels individuels (cognitifs, moteurs, sociaux) c’est une lucidité et une clairvoyance saisissante sur la notion de mémoire que cette invitation à la créativité nous a offert.

Finalement la mémoire est un phare qui évite à chacun de partir à la dérive. En participant à cette réflexion, à cette œuvre, chacun de nous avec son intime expertise se veut désormais un éclaireur sur ce sujet…